Home » Изкусителки и артистки. Японските куртизанки XI-XIII век. by Jacqueline Pigeot
Изкусителки и артистки. Японските куртизанки XI-XIII век. Jacqueline Pigeot

Изкусителки и артистки. Японските куртизанки XI-XIII век.

Jacqueline Pigeot

Published 2011
ISBN :
Paperback
390 pages
Enter the sum

 About the Book 

Présentes au Japon tout au long de son histoire, les femmes faisant métier de divertir les hommes ont possédé, du XIe au XIIIe siècle, un statut particulier. Elles nétaient pas, comme les futures geisha, enfermées dans des quartiers de plaisirs .MorePrésentes au Japon tout au long de son histoire, les femmes faisant métier de divertir les hommes ont possédé, du XIe au XIIIe siècle, un statut particulier. Elles nétaient pas, comme les futures geisha, enfermées dans des quartiers de plaisirs . Organisées en groupes autonomes, elles attendaient, aux escales sur des barques ou sur les routes, à létape, les voyageurs appartenant à tous les milieux : nobles de cour, fonctionnaires en tournée, parfois moines itinérants. Certaines dentre elles étaient mandées auprès de très hauts personnages pour animer les banquets de leurs chansons ou de leurs danses, ou bien pour les instruire dans lart du chant, dont elles étaient les détentrices reconnues. Selon certaines traditions, il nest pas jusquaux divinités qui naient parfois goûté leur talent.Loin dêtre vilipendées ou méprisées, les courtisanes furent admirées par les lettrés, chantées par les poètes et suscitèrent la réflexion des moines. A travers les nombreux textes réunis, traduits et analysés par Jacqueline Pigeot, spécialiste reconnue de la littérature du Japon ancien, on peut suivre la carrière de plusieurs dentre elles et discerner la place quelles occupaient dans lespace social. On donne surtout à entendre le discours de leurs contemporains, hommes aussi bien que femmes : cest dabord une histoire des représentations qui est ici proposée.Au-delà de la figure de la courtisane se précisent la conception de la sexualité et du mariage dans la société du temps, la place du désir dans lanthropologie bouddhique, ainsi que les tentatives menées dans le Japon ancien pour réhabiliter le divertissement dans une perspective religieuse.